fbpx
BIEN-ETRE

5 HABITUDES ALIMENTAIRES A ADOPTER POUR PERDRE DU POIDS ET EVITER D’EN PRENDRE

Vous pouvez soit lire l’article ci-dessous ou bien écouter la vidéo ci-après https://youtu.be/hcL8FvohAg8

Les glucides ou les sucres sont une des sources énergétiques de l’organisme. Ils apportent 4 kcal pour un gramme de glucide.

Toutefois tous les sucres ne se valent pas. Pour relancer la perte de poids ou tout simplement éviter de prendre du poids voici quelques conseils que vous pouvez appliquer.

Vérifier la balance énergétique

J’entends par balance énergétique, les calories ingérées via l’alimentation au cours de votre journée et les dépenses énergétiques. Les calories ou kilocalories, car il y en a beaucoup, sont l’unité de mesure de l’énergie. Chacun d’entre nous consommons un certain nombre de calories par jour qui pèsent d’un côté de la balance.

Puis de l’autre côté de la balance nous avons les dépenses énergétiques. ll y a deux sources de dépenses énergétiques. La première correspond au métabolisme de base, c’est à dire les dépenses énergétiques nécessaires au fonctionnement de l’organisme au repos (battement de coeur, respiration…) Les autres dépenses énergétiques vont être liées à l’activité physique (activité sportive, monter les escaliers…). La somme des deux, dépenses énergétiques liées au métabolisme de base et celles liées à l’activité physique correspondent aux dépenses énergétiques totales.

Cette balance doit être équilibrée entre les entrées, calories ingérées, et les sorties, soit les dépenses. Ceci afin de ne pas stocker les glucides. En effet quant les réserves glucidiques, qui se situent au niveau du foie et des muscles sont pleines, les glucides vont se transformer en gras s’ils ne sont pas brûler par l’organisme. Il faut donc avoir une bonne activité physique pour vider les réserves glucidiques de l’organisme et éviter le stockage. L’objectif étant que la balance énergétique soit équilibrée entre les entrées et les sorties.

Balance énergetique prise de poids perte de poids Delphine Basset micronutrition

MANGER DES ALIMENTS BRUTS ET NON TRANSFORMES

Manger des aliments bruts et non transformés. L’industrie agroalimentaire nous propose des plats déjà cuisinés. Ils peuvent dépanner occassionnellement mais garder à l’esprit que ces produits transformés sont souvent trop riches en sel, en sucre, et en graisses saturées. Ces graisses saturées sont des mauvaises graisses pour notre organisme. Elles bloquent même la perte de poids. Je vous invite à écouter ma vidéo suivante qui vous explique comment les graisses saturées bloquent la perte de poids. https://youtu.be/qOzcL3bZsuo

Tout cela ne fait pas bon ménage avec une alimentation saine et le souhait de vouloir contrôler son poids. Si vous mangez des aliments bruts non transformés comme des fruits et des légumes crus, vous bénéficierez de toutes les vitamines et minéraux contenus dans cet aliments. Top pour apporter à l’organisme le bon carburant dont il a besoin pour fonctionner correctement.

ADOPTER UNE ALIMENTATION A INDEX GLYMIQUE BAS RICHE EN FIBRES

Commençons par définir l’index glycémique. L’index glycémique est la capacité d’un aliment à élever la glycémie dans le sang (taux de sucre dans le sang).

Il existe des aliments à IG bas (inférieur à 35), moyen (entre 35 et 50) et élevé (supérieur à 50).

Index Glycémique aliments
Index glycémique des aliments Delphine Basset Micronutrition

Les aliments à IG bas ont la particularité recherchée d’élever très peu la glycémie. Vous l’avez compris, ils sont donc fort intéressants ! Contrairement aux idées reçues, cela n’a rien à voir avec la rapidité d’absorption mais bien avec le taux de sucre dans le sang après absorption.

MANGER LE MOINS CUIT POSSIBLE

Si vous manger des féculents tels que des pâtes, du riz…faites les cuire al dente pour deux raisons.

La première c’est que vous serez obligé de les mâcher plus longuement. Les mâcher longuement, jusqu’à ce que vous les ayez réduit en bouillie vous permettra de manger moins en quantité car vous serez rassassié plus vite.

Cela permettra également à une enzyme importante pour la digestion de l’amidon (l’amylase) travaillant dans la bouche de faire son travail, et vous d’avoir une meilleure digestion.

La seconde raison concerne l’index glycémique, et oui encore lui !

Plus cuites, plus gélatineuses et plus glissantes, les pâtes sont avalées plus vite et forment une masse difficile à digérer dans l’estomac. Des pâtes trop cuites avalées rapidement ont un indice glycémique de 65. Des pâtes artisanales cuites al dente ont un indice glycémique de 50. Ce sont donc deux aliments différents. Un indice glycémique élevé indique une forte production d’insuline (qui transforme les sucres en graisse).

Idem pour les légumes. La cuisson détruit les vitamines et minéraux. L’idéal est la cuisson à vapeur douce, moins de 110 °C car elle préserve les micronutriments. Ou bien vous pouvez les plonger quelques minutes dans de l’eau bouillante. Ils seront un peu craquants mais ils garderont leur valeur nutritive.

AJOUTER DU BON DU BON GRAS DANS VOS REPAS

Il y a plusieurs type de gras, on peut parfois les confondre. Voici quelques repères :

Le gras insaturé:

Liquide à température ambiante, il est généralement considéré comme du bon gras.  Vous pouvez le trouver dans les plantes comme les noix, les graines, les huiles végétales et les fruits de mer.

Le gras saturé:

Solide à température ambiante, vous le trouverez dans les aliments d’origine animale comme la viande et le beurre, ainsi que la noix de coco et l’huile de palme. On peut en consommer un peu quand même.

Les aliments contenant des gras saturé

Le gras trans:

Ce sont des graisses liquides qui se solidifient à travers un processus appelé hydrogénation. Vous pouvez les trouver dans les aliments frits, les produits de boulangerie et les collations transformées.

« Ce qui importe vraiment c’est l’origine de ces graisses. Les matières grasses présentes dans les fast foods et les produits de boulangerie sont malsains, tandis que la graisse des aliments plus naturels comme les avocats, le bœuf nourri à l’herbe et les olives peuvent être bénéfiques »

Il y a aussi les omega-3 dont on parle beaucoup. Ils font partis des acides gras essentiels que l’organisme ne sait pas fabriquer il qu’il faut aller chercher dans notre alimentation.

Pour optimiser la perte de poids et surtout ne en prendre, il est conseillé en micronutrition d’apporter chaque jour, 2 cuillères à soupe d’huile à oméga-3 dans votre alimentation. Les huiles riches en oméga-3 sont le colza, le lin, la cameline.

Puis chaque semaine consommer 300 à 400 g de poisson gras type maquereau, sardine, saumon, thon….

Le bon gras est aussi une source énergétique pour l’organisme, il permet globalement à vos cellules de fonctionner correctement.

Les grans trans, les gras insaturés et polyinsaturés
Delphine BASSET LASSERRE

Author Delphine BASSET LASSERRE

More posts by Delphine BASSET LASSERRE

Leave a Reply