fbpx

LE FONCTIONNEMENT DE VOTRE THYROÏDE

Votre glande thyroïdienne fabrique 3 types d’hormones : ´

  • la T3 ou triiodothyronine
  • la T4 ou tétraiodothyronine ou encore thyroxine
  • la Calcitonine qui joue un rôle sur le métabolisme osseus

Pour réguler le taux de ses hormones dans le sang il y a  une autre hormone la TSH (Thyroid Stimulating Hormone ou thyréostimuline) qui est fabriquée par l’hypophyse.. C’est une glande située au niveau de la base de votre cerveau.  L’hypophyse gère la plupart des glandes endocrines de notre organisme. La TSH va stimuler la thyroïde pour sécréter des hormones T4 et T3, seulement 20 %. Les 80% de T3 c’est votre foie qui la fabrique au fur et à mesure de nos besoins. Ainsi quand le taux de T4 et T3 baisse dans le sang, la TSH augmente et inversement quand le taux de T4 et T3  augmente la TSH baisse pour éviter de stimuler la thyroïde. A noter que seule la T3 est active pour nos cellules. La T4 est donc simplement la source de la T3.

La T4 qui a une longue durée de vie dans notre organisme est convertie par le foie en T3 au fur et à mesure de nos besoins. Seule la T3 est active au niveau de nos cellules et à une durée de vie plus courte pour éviter l’emballement du système et une stimulation excessive de nos cellules. La T3 agit donc sur la plupart de nos cellules pour les stimuler et les aider à fonctionner. ´

En résumé si la thyroïde ne fabrique pas correctement sa T3 ou si l’organisme ne transforme pas bien la T4 en T3 ou encore si la T3 a du mal à pénétrer dans les cellules, les symptômes d’une hypothyroidie vont apparaître.

Fonctionnement et régluation de la glande thyroïde

QUELS SONT LES SYMPTÔMES D’UNE HYPOTHYROÏDIE ?

Pour rappel baisse de la T3 et/ou la T4 donc élévation de la TSH. Votre glande thyroïde fonctionne au ralenti. Voici les symptômes que vous pouvez avoir en cas d’hypothyroïdie :

  • Cœur : ralentissement du rythme cardiaque ´
  • Poids : prise de poids
  • Digestif : tendance à la constipation
  • Peau phanères : peau sèche et pâle, chute de cheveux+++ et des sourcils
  • Psychisme : apathie, manque de concentration, fatigue intellectuelle, voire dépression
  • Muscles : fatigue musculaire et crampes plus fréquentes
  • Température : frilosité, extrémités froides
  • Règles : Arrêt des règles
  • Libido : Désir sexuel diminué
  • Autres : langues gonflées, voix enrouée

QUELS SONT LES SYMPTÔMES DE L’HYPERTHYROÏDIE ?

Pour rappel si vous avez une élévation de la T3 et/ou la T4, il y a donc une baisse de la TSH. A l’inverse votre thyroïde a une activité trop importante. En voici les symptômes :

  • Cœur : accélération du rythme cardiaque, palpitations
  • Poids : perte de poids
  • Digestif : tendance à la diarhées et aux nausées
  • Peau phanères : peau chaude et moite, cheveux cassants
  • Psychisme : excitation et agressivité, troubles du sommeil et parfois fatique paradoxale
  • Muscles : tremblements
  • Température : intolérance à la chaleur
  • Règles : parfois trouble des règles
  • Libido : Désir sexuel diminué
  • Autres : yeux exorbités
LES CAUSES D’UN DYSFONCTIONNEMENT DE LA THYROÏDE
  • L’âge, le stress, l’obésité,
  • La mauvaise santé des reins et du foie
  • Certaines maladies telles que l’insuffisance rénale ou hépatiques, le diabète
  • Le jeûne ou un régime hyper-protéiné
  • Les excès de caféine, d’alcool, de tabac, de boissons “light”
  • Certains medicaments : les bêta-bloquants (traitement de l’HTA), l’amiodarone contenue dans des medicaments tels que la Cordarone (traite les troubles du rythme cardiaque). Les sulfamides contenu dans certains antibiotiques. Les phenylbutazone (anti-inflammatoire). Le lithium (traitement des troubles bipolaires)
  • Certains toxiques : métaux lourds (plomb, cadmium, mercure) les PCB, les dioxines, le fluor, les pesticides
  • Certains traitements contenant les oestrogènes : pilule contraceptive, traitement hormonal de la ménopause
  • L’iode en excès
  • Les déficits en vitamines et minéraux : sélénium, zinc, cuivre, magnésium, vitamine E, et vitamine C.
Symptômes d’une personne en hyperthyroïdie et une personne en hypothyroïdie
L’APPROCHE DE LA MEDECINE CONVENTIONNELLE POUR TRAITER LES PROBLEMES DE DYSFONCTIONNEMENT DE LA THYROÏDE

En général les médecins ne teste que la TSH, mais c’est loin d’être suffisant. Les normes de la HAS sont aberrantes= la TSH doit être inférieure à 4 mUI/L  (micro Unités Internationales par litre de sang !

https://www.has-sante.fr/jcms/pprd_2974156/en/hypothyroidie-ressenti-du-patient-clinique-tsh-sont-essentiels

Les normes pour une TSH normale varient de 0.2 à 4  mUI/L en fonction du laboratoire. La fourchette est énorme. Ceci amène certains spécialistes à la conclusion qu’il y a beaucoup d’erreur de diagnostic. En effet beaucoup de spécialistes considèrent que la TSH est élevée si elle dépasse 5 voire 10 ! Mais entre une personne qui a une TSH à 0.5 et un autre à 5 il y a une différence de fonctionnement de la thyroïde. Et pourtant les spécialistes ne donneront pas de traitement. Pour qu’elles raisons ? Parce que le seul traitement officiel est le médicament Levothyrox . Et l’inconvénient de ce médicament et que lorsque vous le commencez vous risquez de le prendre à vie. Par conséquent les médecins ne préfèrent pas donner de traitement. Toutefois laisser une thyroïde qui ne fonctionne pas correctement sans solution n’est pas sans conséquence sur le long terme.

Dans tous les cas il faut comprendre que le dosage de la TSH seul ne veut rien dire. Malheureusement c’est sur ce dosage que ce base les médecins. Si votre TSH est élevée, supérieur à 4 mUI/L, ils vous donneront du Levothyrox qui est de la T4 . Problème si votre foie fonctionne mal vous n’aurez pas la conversion de la T4 en T3 ! Il y a d’autres analyses comme le dosage de la T4 L et T3 L ou une analyse d’urine que vous pouvez faire. Cela vous permettra, en plus de symptômes, de valider si votre thyroïde fonctionne de manière optimale.

Une thyroïde qui fonctionne mal peut être le résultat d’un manque d’iode ou d’un manque de co-facteurs Sélénium, zinc, Vit A…non pris en compte dans les analyses classiques. Il est toutefois possible de vérifier le taux de ces co-facteurs avec des analyses micro-nutritionnelles. En conséquence si les analyses révèlent des déficiences il conviendra de les combler soit avec des solutions naturelles ou bien avec des compléments alimentaires adaptés.

Delphine BASSET LASSERRE

Author Delphine BASSET LASSERRE

More posts by Delphine BASSET LASSERRE

Leave a Reply

Prendre rendez-vous en ligneDoctolib